mardi 29 septembre 2015

L'AUTOMNE EN ALSACE







                                         Ainsi vais-je par les sentes solitaires

                                         Ecouter le silence de l'été qui expire

                                         Sa dernière lueur chaude dans l'air

                                         En éclat de douceur va bientôt mourir.


                                         Vallons et ravines dans les aubes pâles

                                         La saison apporte son premier frimas

                                         Et sur l'ombre des heures va son long râle

                                         Écourter les jours sans bruit ni fracas.


                                         Je pose le pied dans le matin frileux

                                         L'automne est là froissant la feuille

                                         Sous les lambeaux d'un vent vigoureux

                                         Dépouillée, la nature nue est en deuil.


                                         J'entends ses sons et ses murmures

                                         Son souffle au plus profond des bois

                                         Même sur le plus petit brin de verdure

                                         L'humeur automnale jette son froid.


                                         Plaine et monts, je foule l'herbe froissée

                                         Des versants jusqu’aux coteaux Alsaciens

                                         Le regard ébloui de rouge au jaune coloré

                                         La fraîche rosée perlant mes escarpins.



                                                                             M. PIERRON



        Copyright © M. Pierron


                         certificat: 000568365