jeudi 19 mars 2015

A FLEUR D'EMOI




                                 Lorsqu'un charme vous ébloui

                                 Par un visage doux et beau à la fois

                                 Que le frisson vous parcourt à l'infini

                                 Votre cœur battant est battu d'émoi.


                                Quand le désir est le fruit du hasard

                                Au mystère qui vous tend les bras

                                Que la tendresse vous poursuit du regard

                                Ivre, la joie s’immisce en chacun de vos pas.


                                Parce qu'une douceur discrète vous inspire

                                Sur une fin de geste que vous avez voulu 

                                Un parfum qui vous croise et vous respire

                                Et votre plaisir se jette sur l'inconnu.


                                A ces yeux silencieux qui vous touchent

                                Ces mains dociles aussi qui vous voient 

                                Quand votre lèvre sur le bord d'une bouche

                                Unie, la chaleur à des instants de joie.


                                Ces chauds silences qui vous caressent

                                Comme une envie qui vous sublime

                                L’œil et la joue conquis de prouesses

                                Usent de ces bienfaits tendres et intimes.


                                Ainsi, ce sourire jusqu'à son apothéose

                                Pousse l'espoir au fond de votre cœur

                                Que les sentiments en éclats explosent

                                Et glorifie d'amour vos reflets de bonheur.


                                                                 M. PIERRON  

                        


             

               Copyright © M. Pierron

                         certificat :  000568365

                             

dimanche 8 mars 2015

SAISONS EN PROSE






                                 Mes vers tanguent sur les saisons

                                 Trébuchant sur les mois du temps 

                                 Et la rime en éclats d'émotions

                                 Soupire l'an ses doux gémissements.


                                 Ma strophe ainsi sur les feuilles mortes

                                 Griffonne dans les frimas de l'automne

                                 Et leurs sanglots à mes mots rapportent

                                 L'écho d'une longue période monotone.


                                 Froide pesanteur l'hiver âpre et gelé

                                 Recouvre le thème de ma composition

                                 Ma stance frileuse sur le papier glacé

                                 Glisse silencieuse, va mon inspiration. 


                                 Dans les tièdes haleines d'aubes claires

                                 Que les aurores charment ma romance

                                 Quand le printemps postillonne dans l'air

                                 Ma prose fleurie à la vive renaissance.


                                 Par les bois jolis d'ombre et de verdure

                                 Juin suffoque sous l'averse de lumière

                                 Ses vapeurs chaudes aux reflets d'azur

                                 Réchauffent mon âme romancière.



                                                                     M PIERRON

            


                  Copyright © M. Pierron

                         certificat :  000568365