vendredi 3 mai 2013

LA SAINTE DE LA PATRIE



                                  L'ordre céleste, une voix en appel

                                  A quitter Vosges ses terres natales

                                  Et mener dans les combats mortels

                                  Des troupes vaillantes triomphales.



                                  Roturière juste issue de l'adolescence

                                  Que le choix éternel d'être l'élue

                                  Dirigée pour repousser de France

                                  L'arme émergente et vaincre l'intrus.



                                  L'héroïne sous sa cuirasse d'acier

                                  Le bras fécond le glaive menaçant

                                  En geste chevauchant sont destrier

                                  Va exceller aux portes d'Orléans .


                                  La gloire dans les plis tricolores

                                  Et ses franges tachées et sanglantes

                                  Laissant sur les champs des morts

                                  L'odeur âpre de vies mourantes.



                                  Jeanne humble la tendre guerrière

                                  Combattant sur des coups de victoires

                                  Va glorifier la France prisonnière

                                  Dans la liberté et son roi au pouvoir.



                                  Suppliciée par l'obscure trahison

                                  L'innocente accusée d'hérésie

                                  Par les chaînes,retenue en prison

                                  D'être condamnée et lui brûler sa vie.


                            

                                  La souffrance au bûcher et la mort

                                  Douce Jeanne seule et abandonnée

                                  Et la flamme régalée de son corps

                                  Jésus sur la lèvre à son appel exaucé


                                                                     A  Jeanne  D'Arc   1412 -  1431


                                                                            M PIERRON




Copyright © M. Pierron




                              

                                          

                               

6 commentaires:

Cathy a dit…

Bonjour Michel,

Jeanne d'Arc est assez "inattendue" chez toi, mais tellement bien évoquée en ce poème... Je suis allée visiter sa maison il y a quelques années, et le musée aussi... Il y a eu tant et tant de controverses sur ce personnage ! Laissons à l'Histoire ce qu'elle nous en a appris.
Merci pour ces lignes,
Bisous,
Cathy.

Catherine Marie a dit…

Une très belle évocation .

chb a dit…

Un petit coucou vite fait
Une super Jeanne d'Arc
Bonne fin de journée @+
chb

Danielle Dupre a dit…

très beau texte en l honneur de Jeanne d'arc merci à toi Michel une amie

Danielle Dupre a dit…

très beau texte en l honneur de Jeanne d'arc merci à toi Michel une amie

Armelle Barguillet a dit…

Sa sagesse et son courage seraient les bienvenues aujourd'hui.